Urgent : comment P(M) peut changer votre vie

 Amis internautes, nous le savons : en annonçant cette chronique, pour vous, le suspense fut insoutenable. Certes, nous aurions pu parier que bon nombre d’entre vous avaient le nom de son protagoniste sur le bout de la langue. Et, au cas où vous auriez hésité, disons que cela tenait bien plus qu’à un cheveu.

Ce livre est disponible au format poche

«La Recherche» : à lire sans certicat médical

Mais voilà : comme Proust Marcel (PM) ne suscite guère l’indifférence à Saint-Brès, nous nous devions de partager avec vous une excellente lecture estivale, celle de l’ouvrage de l’iconoclaste Alain de Botton.

«Pour ne pas bronzer idiote, je lis Proust»

Bien que suisse francophone de naissance, n’allez pas pour autant conclure qu’Alain de Botton est apte à vous délivrer sur le champ un certificat médical vous imposant un repos en position allongée d’une semaine.

Même si Robert Proust, le frère de Marcel affirmait : « Le malheur, c’est qu’il faut que les gens soient très malades ou se cassent une jambe pour avoir le temps de lire La Recherche ». Prétendre qu’un opportun certificat médical pourrait jouer le rôle de précieux sésame pour se plonger dans «La Recherche» serait bien réducteur. Rien ne vaut la pleine capacité de ses moyens pour partir à la découverte de l’œuvre. 

Marcel Proust

Neuf chapitres savoureux pour découvrir «Comment Proust peut changer votre vie»

Plus prosaïquement, Alain De Botton vous invite à comprendre «Comment Proust peut changer votre vie». C’est le titre de cet ouvrage désormais disponible au format poche.

En neuf chapitres savoureux, l’auteur vous propose de partager la vie, la correspondance et l’oeuvre de Marcel Proust pour en extraire de formidables leçons de vie.

Démontant les ressorts de l’oeuvre, ses constructions serpentines, composant une subtile mécanique aux rouages bien huilés, Alain de Botton vous dévoile l’immense talent « sous le capot » de l’œuvre. Que l’on nous pardonne cette allusion triviale à la mécanique automobile.

«Inutile de s’énerver ! Commencez par lire Proust»

 Un ouvrage à découvrir sans faute !

 Quelle magnifique récompense pour Proust que de résister, près de quatre-vingt dix ans après sa mort, avec autant de vigueur à l’indifférence !

«Guermantessimement» vôtre, bien sûr.

Sans rire, on vit quand même une époque formidable.